Profil de nos diplômés

Témoignages de nos diplômés:

  • Érika Pelletier diplômée 2009:
    ¨Je me souviendrai longtemps de la complicité qui a régné tout au long de ces trois années. En travaillant toujours en petits groupes, des liens solides se sont développés entre étudiants et professeurs, ce qui a contribué à notre réussite. Les professeurs étaient très disponibles et toujours prêts à nous aider. Ils ont vraiment su nous transmettre leur passion du métier. Les activités proposées, dont un voyage à New York pour visiter une importante exposition d’optique, nous ont permis de baigner dans la réalité de la profession en plus de donner lieu à une foule de moments inoubliables et riches en émotions!¨

 

  • Mathieu Bonin, Repentigny:
    ¨Plus jeune, je me croyais timide. Mais un emploi d’étudiant dans une lunetterie m’a vite fait découvrir ma facilité à entrer en contact avec le public. Je désire diriger un jour ma propre entreprise dans le secteur de l’optique. ¨

 

  • Cindy Arseneau, Îles-de-la-Madeleine:
    ¨En optique, les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas. Notre tâche est variée: le travail auprès du public, le travail de laboratoire et j’en passe. On fait de tout. De plus, en tant que myope, je dois absolument porter des lunettes et occasionnellement des verres de contact. Alors, il est bien de joindre l’utile à l’agréable et d’utiliser les lunettes et les verres de contact de couleur tels de beaux accessoires de mode. En vérité, ils me font littéralement craquer!¨

 

  • Isabelle Dupont, Rimouski:
    ¨Les nouvelles technologies et l’analyse des prescriptions complexes ne sont que quelques éléments qui m’ont attirée vers la profession d’opticienne. Le travail manuel est pour moi aussi très important. J’aime relever des défis d’ordre technique comme réparer des lunettes très amochées. Dans ces cas-là, je suis la patronne des causes perdues et je peux réaliser de petits miracles!¨

 

  • Éveline Borduas, Rive-sud de Montréal:
    ¨L’opticien évolue dans un secteur paramédical où la vision des gens est prioritaire, voilà ce qui m’a principalement attirée vers cette profession.¨